Artillerie… Du bon usage des nomenclatures pour désigner les matériels d'artillerie allemands

Dans de nombreuses publications, électroniques ou imprimées, les nomenclatures officielles désignant les pièces d'artillerie adoptées avant ou pendant le premier conflit mondial sont fréquemment malmenées… Les auteurs anglo-saxons, peut-être plus que d'autres, en sont malheureusement coutumiers.

Pourtant, de règle, à un matériel donné correspond une identification précise dont le caractère est bien évidemment souvent national. Si cette règle peut souffrir de quelques exceptions, il est important sinon indispensable de faire usage des nomenclatures officielles.
Les matériels d'artillerie d'origine française en font souvent les frais mais c'est aussi le cas pour les matériels allemands.

À ce propos, il est probablement utile de rappeler une modification dans la désignation des objets du matériel d'artillerie, dont les fusées d'artillerie et les munitions, appliquée dès l'année 1899 : la suppression de la lettre C (pour Construction) dans la désignation de ceux-ci.

En effet, pour désigner un objet de matériel, l'artillerie allemande indiquait le modèle par les deux derniers chiffres du millésime de l'année de construction, précédés de la lettre C. Ainsi le canon de campagne modèle 73, modifié en 1888, était appelé Feldkanone c/73.88. 

Par décision du 7 août 1899, la lettre C est supprimée dans ces désignations.

Cette mesure s'applique au matériel de l'artillerie de campagne ainsi qu'à celui de l'artillerie à pied, aux munitions correspondantes et aux explosifs.
À partie de l'année 1900, il convient de désigner la pièce précédente comme suit : Feldkanone 73.88 (F.K. 73.88)
Autres exemples : Feldschrapnel 96 (F. Schr. 96) — 15 cm Granate 88 alter Art (15 cm Gr. 88 a/A.) — Sprengpatrone 88, etc.

d'après l'Armee-Verordnungsblatt, n°26 - 1899

Petit modèle d'artillerie allemand — pièce d'arsenal — illustrant l'utilisation de la
lettre C suivie du millésime (© Fonds Dr Balliet — 2015)

Commentaires