Quand la fortification s’expose… Fortifications & médias (2)

La récente réunion annuelle du Réseau des Sites Majeurs Vauban permet de voir se dessiner quelques évolutions importantes dont il ne peut être question dans ce billet.
Il s'agit de marquer cet événement en reprenant sous une forme actualisée un billet publié, il y a un peu plus de quatre ans, qui porte sur le bon usage des médias et complété par un exemple portant sur le citadelle de Lille.


Introduction…


Lorsqu’il s’agit de patrimoine fortifié, on ne peut se contenter de quelques visites de sites actuels : malheureusement, le temps à fait son effet et les sites sont tantôt très altérés, physiquement inaccessibles ou d'une lecture difficile.

À terme, l'amateur souhaitant approfondir le sujet va se lancer dans une série de recherches devant permettre une meilleure compréhension du sujet. Qu'il s'agisse du simple curieux, de l'amateur éclairé voire d’un spécialiste, la démarche est souvent similaire. Seuls le temps passé, les moyens consentis ou la capacité à assimiler d'une manière critique et avec beaucoup d'humilité les informations recueillies pourraient les distinguer.

À l'ère du multimédia, les sources d'information sont plurielles : publications imprimées ou électroniques, télévisuelles, internet… Il semble y avoir pléthore. Pour autant, quantité ne rime pas avec qualité et lorsqu'il s'agit d'identifier des sources fiables, cela relève quelquefois d'un choix que l'on pourrait qualifier de cornélien.
Assurément, c'est des informations publiées sur la toile qu'il convient d'utiliser avec le plus de retenue : aisément accessibles, mais sans — aucunement respecter une quelconque démarche scientifique, le bon voire le meilleur côtoie — probablement trop souvent — le pire. On pourrait objecter que certaines publications imprimées relèvent aussi de la dernière catégorie. Parfois information rime avec désinformation, plus souvent par ignorance que de manière intentionnelle !
Aussi, il faut en la matière utiliser les sources disponibles avec discernement… Internet est une source de découvertes sans cesse renouvelée. Utilisé avec retenue, c'est assurément utile et d'une richesse inouïe !

Quant à l'utilité de cette pléthore d'informations, un homme de plume du 18e, artilleur de surcroît, en fait une excellente synthèse :
Il ne suffit donc pas de lire beaucoup, ni même de lire avec méthode, il faut encore lire avec fruit; de manière à retenir et à s’approprier en quelque sorte ce qu’on a lu. Pierre Choderlos de Laclos
Enfin, un même sujet peut-être traité de manière excellente sous diverses formes et, parfois, l'œil du néophyte se révèle tout à fait rafraîchissant. Ce fut le cas du documentaire réalisé par Stan Neumann sur la citadelle de Lille… L'auteur n'est pas un spécialiste des fortifications mais aborde avec curiosité ces fortifications empruntes de mystère. Le résultat de cette confrontation amicale a permis de produire un documentaire d'une très grande qualité qui se démarque sensiblement des approches, plus classiques, que proposent les historiens !

Afin d'illustrer notre propos…

Un documentaire sur la citadelle de Lille ? Enfin !


Arsenal - Citadelle de Lille
Pourtant, je retiens de ce film essentiellement ma rencontre avec le cinéaste Stan Neumann et son équipe. Plus que fortuite, c'est le résultat d'une démarche toute particulière de la part de Stan Neumann : ayant repéré dans nos collections un objet tout à fait exceptionnel, un jeu de l'oie du 18e destiné à l'éducation du futur roi Louis XV, il avait imaginé l'intégrer sous une forme ou une autre dans son documentaire. En déplacement à l’occasion d’un voyage d'étude sur les fortifications hollandaises des 17e-19e, une série d'échanges fut initiée à l’aide de courriels. Alors que depuis plusieurs années, nous avions imaginé utiliser ce fabuleux support comme substrat d'un congrès, l'idée développée par Stan Neumann nous a immédiatement séduits : il était clair qu'il s'agissait d'un homme de goût ! Quelques jours après, nous nous sommes rencontrés sur le site de la citadelle de Lille pour une longue visite du site et de fructueux échanges.

Si nous avons eu le plaisir et le privilège de contribuer aux sources documentaires utilisées pour ce film, la somme de travail nécessaire alors que le temps disponible était compté a été considérable. C'est au mois d'octobre, à l’occasion de la première donnée à l'auditorium du Louvre, que nous avons enfin découvert le résultat : surprenant et très agréablement surpris !
Arsenal — Citadelle de Lille
Surprenant… Car il ne s'agit pas d'un énième documentaire sur la fortification. Très agréablement surpris… Tant par la maîtrise de la technique cinématographique, la qualité et la sobriété des plans et des textes et l'étonnante mise en valeur des documents intégrés dans le documentaire. Si le puriste peut relever l’une ou l’autre inexactitude, elles sont toutefois rares et ne nuisent nullement à la qualité de l’ensemble.



















Le film a été diffusé pour la première fois le 16 octobre dernier sur Arte et devrait être disponible en VOD sur le site éponyme. Il estdisponible sous la forme d’un DVD édité dans le cadre de la riche collection «Architectures» de Richard Copans et Stan Neumann.



À découvrir intégralement sur le site d’Arte : "Architectures" : La citadelle de Lille, de Sébastien Le Prestre de Vauban

"Architectures" : La citadelle de Lille, de Sébastien Le Prestre de Vauban  Réalisation : Stan Neumann  Production ARTE France, Les Films d’Ici, Musée du Louvre (France, 2011) — sur le site d'Arte

DE LA SUZE (Gendarme de la Garde) - École de Mars, pour apprendre facilement la fortification selon la méthode de M. de Vauban. Paris, Chez le Sr Jaillot joignant les Gds Augustins (réédité Chez le citoyen Desnos), 1729-1792 ; juxtaposition de deux feuilles in-plano (197 x 81 cm). Fonds Dr Balliet J.M… À découvrir de manière plus complète ici.



Commentaires